web analytics

Édito de décembre

Publié par le 14 Déc, 2015

Après le choc provoqué par les attentats du 13 Novembre et la tristesse que nous avons pu ressentir pour les familles ou l’entourage des victimes, le gouvernement a décidé d’instaurer l’État d’urgence.
La CGT a immédiatement exprimé ses craintes vis-à-vis de cet état d ‘urgence qui n’apporte qu’une réponse sécuritaire et revient à museler toutes formes de contestation, à désigner le mouvement social comme un véritable ennemi de l’intérieur ! Désormais l’État cible des membres de la société civile sans aucun lien avec des risques d’attentats. On l’a vu, lors des manifestations en marge de la COP 21 où des militants venus manifester contre la politique environnementale du gouvernement ont été arrêtés et placés en garde à vue comme de véritables malfrats.

Dans l’Ain, comme dans d’autres départements, des rassemblements étaient organisés afin de protester contre ses abus engendrés par l’État d’urgence. La CGT Educ’action de l’Ain a choisi de s’associer à ce rassemblement le mercredi 09 décembre en fin d’après midi à Bourg en Bresse : manifester doit rester un droit et non pas une concession accordée de manière arbitraire par la Préfecture.

Les élections régionales ont vu, une fois de plus, le F.N atteindre des scores inégalés. Au-delà de son discours habituel contre les étrangers, le F.N a montré son vrai visage en annonçant vouloir, en région PACA, remettre en question les subventions au Planning Familial ce qui revient, de fait, à remettre en cause le droit à l’IVG. Les élections ont montré ouvertement que le FN peut tenir un discours très réactionnaire par rapport aux droits et à l’émancipation des femmes.
Dans notre secteur, des poches de résistance s’organisent contre les formations organisées dans le cadre de la réforme du collège, les collègues décidant de ne pas se rendre à ces formations. Pour rappel, la CGT Educ’action comme d’autres organisations a déposé des préavis de grève couvrant toutes ces journées.
Dans le 1er degré, nous avons participé, avec le Snudi F.O, à un rassemblement devant l’Inspection à Bourg pour protester contre les ORS dans le 1er degré.
Le 26 janvier, une journée de grève et manifestation est prévue à l’appel de l’intersyndicale nationale, F.O,Sud, Snes et CGT Educ
Nous espérons au moment où la réforme du collège a de plus en plus de mal à passer auprès des collèges, au moment où les DGH seront vraisemblablement en baisse en lycées et lycées pro ( afin, justement, de doter largement les collèges pour taire la colère des enseignants de collège) que les personnels de l’Éducation répondront présents à cet appel.
                                                                                                                                                                                                                                                Isabelle Vuillet