web analytics

Edito juin

Publié par le 31 Mai, 2014

Une crise sociale qui n’en finit pas, une débâcle électorale….Le gouvernement doit changer de cap !!

 

Malgré une débâcle électorale, marquée par un fort taux d’abstention et une montée du FN, le gouvernement n’entend pas changer de cap : le président de la République et son 1er ministre continuent de s’enorgueillir du pacte de responsabilité qui n’est rien d’autre qu’un chèque en blanc à l’ordre du Médef. A coté de cela, le gouvernement ne prévoit aucune politique industrielle ambitieuse qui miserait sur la recherche, sur des investissements sérieux, efficaces et déterminants en termes d’emplois.

Les chiffres du chômage en avril ne sont pas bons : 14800 personnes de plus qui se retrouvent sans emploi ce qui signifie une hausse de 0,7%, hausse qui touche particulièrement les séniors.

La crise que nous traversons devrait inciter le gouvernement à changer de politique, d’agir pour l’emploi  industriel  et les services publics

Notre département n’est pas épargné par cette crise sociale et les salariés, dans les entreprises, doivent faire face à des suppressions d’emploi  qui touchent tous les secteurs

 

Ainsi, la direction de Renault Trucks à Bourg en Bresse a décidé la suppression de 62 postes appelant en même temps les salariés à effectuer des heures supplémentaires. Les salariés de Renault Trucks ont décidé des débrayages de 2 heures sur la période où s’effectuent les heures supplémentaires.

Dans notre secteur, la circulaire de rentrée 2014 a de quoi inquiéter les enseignants sur certains points.

–          La réforme annoncée de l’éducation prioritaire reste floue et consiste surtout, pour l’instant, en un rétrécissement du champ de celle-ci.

–          Le développement de l’apprentissage qui  se fait au détriment des lycées professionnels

–          La construction, pour l’enseignement de l’histoire, d’une mémoire collective avec le concours du Ministère de la Défense ??!

Dans notre département, les écoles et groupes scolaires, dans le 1er degré, connaissent une situation de crise. L’intersyndicale a lancée une pétition pour une dotation exceptionnelle de 40 postes, pour la création d’une nouvelle circonscription dans le pays de Gex, pour le recrutement sur liste complémentaire. Nous invitons tous les enseignants de l’Ain a signé massivement cette pétition. Nos exigences sont légitimes, il faut les faire connaitre !!!

I.Vuillet