web analytics

Edito septembre

Publié par le 24 Août, 2015

Cet été, la CGT a, une nouvelle fois, organisé le tour de France social avec la caravane des saisonniers. Nos camarades sont partis pendant tout le mois de juillet à la rencontre de ces salariés saisonniers qui, précaires parmi les précaires, ont, eux aussi, le droit de travailler dans la dignité

Après le passage en force de la loi Macron qui représente un recul social sans précédent, après l’adoption de la  loi Rebsamen qui met à mal  le dialogue social dans les entreprises, la réforme territoriale ( la loi NOTRe), adoptée le 16 juillet à l’assemblée, met en musique la politique libérale voulue par l’Europe en modifiant les contours administratifs. Cette réforme entrainera, inévitablement, la réduction des services publics,  accentuera la mise en concurrence des territoires et des salariés et aura un impact sur l’organisation de l’Education Nationale.

Dans notre secteur, la réforme du collège continue de faire grincer des dents. Nous nous sommes largement expliqués sur cette réforme et sur ses aspects néfastes : nous nous joignons tout naturellement à l’appel de la journée de mobilisation qui aura lieu fin septembre et à la manifestation nationale en octobre.

Toujours dans notre secteur, nous avons suivi le dénouement de la répression qu’ont subi 6 collègues de Toulouse du collège de Bellefontaine. Ils ont fait l’objet de mutations imposées pour avoir participé à une lutte contre la réforme de l’éducation prioritaire. Cette mesure de mutation collective, rarissime par son ampleur, est symbolique des rapports souvent conflictuels entre enseignants et hiérarchie dans les établissements. Elle montre à quel point on fait payer, de plus en plus, l’activisme syndical de nos collègues et des salariés en général. C’est, par ailleurs, le sens donné par la journée du 23 septembre  pour défendre les libertés syndicales sur le thème «  syndicalistes…Pas voyous ! »

Pour finir sur une note festive, rappelons que l’année 2015 est marquée par les 120 ans de la CGT. Pour cela, plusieurs initiatives sont prévues. Dans notre département, cet anniversaire sera marqué par une représentation d’une pièce jouée au festival d’Avignon en 2014. La Cgt, depuis 1895, a marqué, par son empreinte, toute l’histoire du mouvement social : ne l’oublions pas !

 

Isabelle VUILLET