web analytics

Extrême(s) droite(s) contre éducation

Publié par le 14 Avr, 2022

L’extrême droite a une vision réactionnaire et antirépublicaine de l’école : la mise en œuvre de son programme aurait des effets terribles. L’extrême-droite ne condamne jamais l’insuffisance des moyens, ni ne parle de la dégradation des conditions de travail. Jamais elle ne porte un regard critique sur les inégalités scolaires et sociales des élèves qui n’ont cessé de se renforcer. On ne trouve rien dans les programmes d’extrême droite qui permettrait de résoudre les fragilités actuelles du système éducatif. En revanche, quelques aspects ressortent des interventions des candidat·es d’extrême droite ou de ce qui est d’ores et déjà mis en œuvre dans des municipalités tenues par l’extrême droite:

  • Une école instrument de propagande pour une idéologie réactionnaire
  • Une école de l’exclusion
  • La casse du service public laïc et gratuit d’éducation

Pour en savoir plus:

  • Un site unitaire (UNSA éducation, FSU, CGT Éduc’action, Sgen-CFDT, Sud éducation):

  • Un tract unitaire (UNSA éducation, FSU, CGT Éduc’action, Sgen-CFDT, Sud éducation):

  • Déjà, en 2016… 4 pages CGT éduc’action IdF – CNT-FTE RP – CNT-SO éducation RP – FSU IdF – Sud Éducation IdF – avec Visa et Questions de classe(s):

  • Autres ressources:

Contre ces projets, mobilisons-nous ! Dans l’unité syndicale, les organisations UNSA Éducation, FSU, CGT Éduc’action, Sgen-CFDT, Sud éducation réaffirment leur opposition à l’extrême-droite et à ses idées, et appellent les personnels à débattre de ses effets sur leur lieu de travail, à travers des réunions syndicales communes, des prises de positions qui favoriseront l’engagement du plus grand nombre, la participation à une campagne de photographies (devant les établissements scolaires, avec des pancartes pour réaffirmer nos positions, et postées sur les réseaux sociaux).

ET PLUS GENERALEMENT…

PAS UNE VOIX DU MONDE DU TRAVAIL POUR L’EXTRÊME DROITE. Les réalités de la vie des travailleuses et travailleurs de ce pays, des jeunes, des privé.es d’emploi, des retraité.es, ont émergé difficilement dans un débat politique qui a tourné en boucle autour des thèmes imposés par l’extrême droite. La vie chère, les luttes et les mobilisations ont permis de parler salaires, pensions, emplois, conditions de travail.

La première préoccupation de la population est de savoir comment remplir le réfrigérateur, faire le plein de la voiture, trouver ou garder un emploi, se projeter vers l’avenir malgré la précarité et les conditions de travail difficiles.

Le taux d’abstention de 26 % du premier tour des élections présidentielles est inquiétant et révélateur de la difficulté pour une part importante de la population de penser que la vie quotidienne pourrait s’améliorer grâce à cette élection.

La situation est grave, en France l’extrême droite est aux portes de l’Elysée.

Suite de la déclaration de la direction confédérale de la CGT du 12 avril 2022:

Communiqué du collectif intersyndical antifasciste VISA (association intersyndicale composée de plus de 120 de structures syndicales, dont des fédérations et des syndicats de la CGT):

VISA pense qu’il n’est pas trop tard pour dissiper le cauchemar. […] Avec l’extrême-droite, comme avec la droite, l’ultra-libéralisme serait tout autant aux commandes. Les annonces répétées de Le Pen sur le pouvoir d’achat des Français.es sont mensongères. Son programme en est à l’opposé […]. [Il] est également anti-social […]. Marine le Pen s’inspire directement de l’idéologie fasciste historique, dont on peut retrouver le fondement, par exemple, dans la Charte du Travail de Mussolini reprise par Pétain, Franco et Salazar […]. L’extrême droite au pouvoir se donnera tous les moyens d’y rester […]. Le 24 avril 2022, la politique du pire n’est pas une option ! Pas une voix pour le FN/RN ! Lire l’intégralité du communiqué ci-dessous:

Analyse globale de la CGT:

Aujourd’hui comme hier, les combats de la CGT contre toutes les formes de fascisme:

 

FOCUS SUR L’ACTUALITÉ ANTIFASCISTE DANS L’AGENDA MILITANT (voir + bas):

  • Samedi 16 avril – 14h00 – LYON départ Jean Macé – Non au fascisme! Contre l’extrême droite. Travailleuses et travailleurs de l’Éducation nationale: nous ne voulons pas d’une école autoritaire, sélective et raciste! Nous ne voulons pas d’une école qui officialise la falsification réactionnaire de l’Histoire! Dès aujourd’hui: résistons!

  • Samedi 16 avril – 14h30 – BOURG-EN-BRESSE départ Préfecture – marche des Solidarités contre le racisme et contre le fascisme.
  • Dimanche 1er mai – AMBERIEU-EN-BUGEY – Mai est à nous! Organisé par l’UL CGT D’Ambérieu – Anciens entrepôts Cordier.
  • Jeudi 19 et vendredi 20 mai – BOURG-EN-BRESSE – formation syndicale: Prévenir les violences sexistes et sexuelles – dont les liens entre la lutte contre les VSS et l’antifascisme – ATTENTION DEMANDE D’ABSENCE A DEPOSER AVANT LE 15 AVRIL+ d’infos ici! 
  • Vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 mai – THORENS-GLIERESRassemblement des Glières+ d’infos ici

Voir le détail et le reste de l’agenda + bas.

Et pour se syndiquer, c’est ici!