web analytics

POLICE PARTOUT, DES MASQUES NULLE PART! ET TOUJOURS LES MÊMES RECETTES QUI NE MARCHENT PAS

Publié par le 4 Avr, 2020

En raison de la pandémie de COVID-19 et de l’impéritie du gouvernement de nombreux.ses travailleur.ses continuent à travailler dans des conditions qui menacent leur santé et celle des autres, les inégalités sociales se creusent tragiquement, les personnes les plus précaires sont encore plus précarisées et les soignant.es en manque de matériel comme d’effectifs en sont réduit.es à bricoler des solutions de fortune. Dans ces temps de crise, priorité doit être donnée à la santé des personnes et à renforcer les services publics. C’est aussi l’ensemble du système productif qui doit connaître un changement global: il n’y aura pas de retour à la normale. Mais les ordonnances du gouvernement ne règlent pas la catastrophe sanitaire, économique et sociale et poursuivent l’application de recettes néolibérales éculées qui ont abouti au résultat que nous vivons aujourd’hui.

L’Education Nationale en est un triste exemple: le ministre M. Blanquer enchaîne les décisions et déclarations contradictoires. S’attaquant aux examens, il balaye toutes les solutions qui permettraient de préserver l’équité entre les élèves, au seul profit du contrôle continu. Le contrôle continu est pour nous inacceptable car inégalitaire (comme l’ensemble de notre système scolaire d’ailleurs), particulièrement dans le cadre de la rupture brutale et anxiogène de scolarité que connaissent les élèves en ce moment. Comme pour la casse du droit du travail au prétexte de l’État d’urgence sanitaire, le gouvernement fait le choix de l’inégalité sociale pour les examens.

Le régime pénitentiaire dans lequel se trouve la population confinée aurait pu éteindre la colère, mais elle bout toujours. De nouvelles formes de contestation, de façons de réfléchir et d’agir collectivement s’inventent, en-dehors des cadres habituels.

AGENDA

« L’hôpital à l’épreuve du néolibéralisme ». Avec Nathalie Coutinet (Membre des Economistes Aterrés); Fanny Vincent (sociologue, spécialiste du travail en milieu hospitalier, co-auteur de La casse du siècle. À propos des réformes de l’hôpital public, aux Editions Raisons d’Agir (2019); Julien Rivoire (membre du bureau d’Attac France). Prochaines soirées: les jeudi 9 avril, mardi 14 avril et jeudi 16 avril.

L’équipe de Canut propose une boom en direct sur 102.2 FM et sur le site de radiocanut ! Tu veux passer ton morceau préféré ? Faire une dédicace ou faire coucou à quelqu’un-e ? Dire ce que t’as écrit sur la banderole que t’as mise à ta fenêtre ou proposer ton meilleur slogan de confinement ? Il suffit d’appeler ou d’envoyer un sms au 0605751248 à partir de 19h45. Ce sera possible d’intervenir en direct à l’antenne ou de laisser des messages qui seront relayés.

La Zone du dehors avait invité IanB à venir présenter son film A NOS CORPS DEFENDANTS sur les violences policières systémiques, qui venait tout juste de sortir avant que l’urgence sanitaire et sa pandémie répressive ne viennent ébranler nos habitudes. La projection-rencontre prévue initialement le 24 avril a été reportée à une date ultérieure, mais le film est diffusé en avant-première sur internet (lien actif à 20h15).

L’AMEP (Association pour la Mixité et l’Education Populaire) et le Collectif de Soutien aux Premier.es de Corvée proposent un APERO SUR LES TOITS, balcons, terrasses et fenêtres de Nantua, lundi 06 avril à 18h. Pour soutenir et demander des moyens pour l’hôpital public / Pour dire merci aux caissier.es, éboueur.ses, facteur.trices, livreur.ses, personnels de l’énergie (mais qu’on ne leur en voudra pas s’ils/elles veulent s’arrêter pour prendre soin d’eux/elles / Pour encourager les ouvrier.es forcé.es de produire des chaises en plastique ou autre produit non essentiel / Ou juste pour se retrouver entre voisin.es et s’assurer que tout le monde va bien! 18h15 BLIND TEST DE 10 MN Au niveau du toit du 17 rue du Dr Mercier (mais tout le monde peut organiser le sien avec ses voisin.es!). Un immeuble = une équipe! Et absolument rien à gagner ^^

  • Tous les soirs à 20h: applaudissements, casserolades et cri de slogans

« DU FRIC, DU FRIC POUR L’HÔPITAL PUBLIC ». Pour politiser les moments collectifs aux balcons, affiches à créer, vidéos à projeter, plus d’infos sur les manifs virtuelles, un peu d’inspiration: Projections COVID-19, Art en grève Paris-banlieues, Cortège de fenêtres, Cerveaux non disponibles. Envoyez-nous les photos et vidéos de vos manifs de fenêtres, banderoles et autres projections sauvages!