web analytics

Voie pro: les LP doivent rester au service des ELEVES!

Publié par le 18 Sep, 2022

Suite aux annonces du 13 septembre dernier de M. Macron, la CGT Éduc’action dénonce l’offensive libérale contre la voie professionnelle sous statut scolaire. Face à l’ampleur des attaques seule une mobilisation massive permettra le maintien de la voie professionnelle et de ses personnels dans le Service public d’Éducation. Le lycée professionnel accueille l’ensemble des jeunes, sans les discriminations qui caractérisent l’entrée en apprentissage, et les fait réussir mieux. C’est donc bien cette voie de formation initiale qu’il faut développer, notamment en lui redonnant les moyens supprimés depuis des années.Retrouvez ici notre communiqué complet. Et ci-dessous: nos analyses et l’une de nos interventions à la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale.

Retrouvez toutes nos interventions sur la nouvelle chaîne YouTube de la CGT Educ’action, ici!

Coïncidence: l’ensemble des recteurs et rectrices d’académie seront réuni.es au restaurant du lycée polyvalent François Rabelais de Dardilly jeudi 22 septembre prochain. La CGT Educ’action de l’Ain se joint à l’appel de la CGT Educ’action du Rhône, qui appelle avec une intersyndicale CGT-Sud-FO-SNES-SNUEP-FSU à se rassembler à 12h devant cet établissement. Retrouvez le communiqué intersyndical.


29 septembre. Ensemble pour l'augmentation des salaires

Régressions sociales, dégradation environnementale, destruction des services publics. Le 29 septembre, on se mobilise pour l’augmentation des salaires, pour le SMIC à 2000€, pour la retraite à 60 ans, pour l’égalité femmes/hommes, et plus généralement pour un autre projet de société.

Sans surprise, après les dernières élections législatives, la macronie a étendu sa majorité à droite. Elle s’associe à l’extrême droite contre des hausses de salaires. Sous couvert de « mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat », le gouvernement a fait adopter deux lois qui non seulement ne répondent en rien aux besoins qu’expriment la majorité des salarié.es mais dénaturent notre système de protection sociale et le droit du travail.

Avec ou sans surprise, cet été, notre pays a flambé littéralement aux 6 coins de notre hexagone ! La canicule prolongée nous a rappelé que le climat est déréglé et que nous n’y faisons rien. Comme lors de la crise du Covid, avec l’état de nos hôpitaux et de nos soignant·e·s, il est apparu nettement que nous manquions de moyens après le dépeçage des services de pompiers et des eaux et forêts. Seulement là, pas de confinement possible.

Sans surprise, il continue de manquer de personnels dans la santé, le social, les pompiers, les transports, le commerce, la restauration, les saisonniers, les organismes de sécurité sociale, l’Éducation nationale…

Sans surprise, la Première ministre a annoncé la poursuite des réformes libérales et notamment celle des retraites. Si elle promet des mesures en faveur du pouvoir d’achat, celles‑ci ne compensent même pas l’inflation et ne rattrapent pas des années de politique d’austérité. Pire encore, ce que le gouvernement concède d’un côté pour le pouvoir d’achat sera repris de l’autre pour ne pas plomber le budget de l’État !

Il n’y a pas de fatalité à une telle régression sociale et une telle dégradation environnementale.
Nous pouvons imposer d’autres choix, dans nos entreprises, dans nos services publics comme dans notre société. La CGT propose :

  • L’augmentation générale des salaires et leur re-indexation à minima sur l’inflation
  • L’abrogation des ordonnances Macron
  • L’arrêt des exonérations de cotisations sociales, véritables vol de notre salaire détruisant la sécurité sociale
  • L’arrêt de la casse des services publics,
  • L’embauche en nombre suffisant de fonctionnaires et la titularisation des agents non titulaires
  • Une véritable planification écologique en remettant les secteurs productifs et les réseaux d’énergie et de transports sous contrôle des travailleuses et travailleurs

Et dans l’Éducation nationale?

Bienvenue aux nouveaux/lles collègues! Retrouvez notre Guide stagiaire

Cette année, la chute vertigineuse du nombre des candidats et candidates aux concours illustre le manque d’attractivité du métier d’enseignant∙e. Par ailleurs, de par la réforme de la formation initiale et la mastérisation, de plus en plus d’étudiants ou d’étudiantes se détournent des métiers de l’Éducation. Pourtant, enseigner est un métier magnifique. Encore faudrait-il que ce métier soit revalorisé correctement et puisse s’exercer dans des conditions dignes. Pour tout savoir sur votre année de stage! cliquez sur la vignette ci-dessous!

AED: sous le CDI, le chômage

Le décret qui ouvre droit à la CDIsation des personnels AEd est paru tardivement cet été, générant stress et anxiété chez les collègues. Il ne s’agit pas d’un droit opposable mais d’une possibilité au bout de 6 ans de signer un nouveau contrat en CDI. De ce fait, en cette rentrée, nous constatons (et nous avions alerté sur ce point en amont) que beaucoup n’ont pu accéder au CDI et se retrouvent au chômage à l’issue de 6 ans de CDD. Le flou a été volontairement entretenu sur qui décide de la réembauche en CDI. Résultat : gestion des contrats, sélection et refus se font dans la plus grande opacité. Les personnels ayant défendu leurs droits sont particulièrement exposés. Sans parler du risque de chantage au CDI qui pourrait se développer (docilité, extension informelle des missions…). Cette situation n’est plus tenable ! + d’infos: cliquez sur les vignettes ci-dessous! Et retrouvez ici notre FAQ sur le décret de CDIsation.

AESH: ni l'abondance, ni l'insouciance...

Gouvernement et ministère semblent nourrir un projet qui porte une atteinte grave au métier d’AESH. Organisation de la pénurie, mépris pour le métier, salaires toujours en berne, négociations toujours pas débutées malgré les engagements ministériels de juillet… Et toujours l’illusion de l’inclusion et la dégradation des conditions de travail par les PIAL. Le gouvernement n’a toujours pas pris la mesure de l’urgence ! Lire ici notre communiqué de rentrée sur la situation des AESH.

Vendredi 02 septembre, dans l’émission « Le Téléphone sonne », sur France Inter, « Scolarisation et accompagnement des enfants en situation de handicap, où en est-on? »: retrouvez l’intervention d’Anne Falciola, membre du collectif d’animation du pôle AESH de la CGT Educ’action et représente AESH pour la CGT Educ’action de l’Ain. (Ré)écouter le podcast ici.

Retour sur les luttes locales 2021-2022

En 2021-2022, les personnels de plusieurs établissements de l’Ain se sont mobilisés pour leurs moyens, à la suite notamment de la communication de DHG parfois faméliques. Des avancées locales ont été arrachées de haute lutte au Rectorat, qui avait fait la sourde oreille toute l’année. Elles restent largement insuffisantes: sur le département, le bilan général n’est pas du tout positif. Peut (beaucoup!) mieux faire. D’autres établissements se mobilisent en cette rentrée 2022, confrontés à des situations de travail inacceptables, dans un contexte de priorisation manifeste des intérêts du nouveau lycée privé d’Oyonnax sur les établissements publics environnants puisque deux classes de 2de ouvrent d’un côté, quand deux autres ferment de l’autre. Sur la base des informations des sections CGT Educ’action et SNES des lycées Xavier Bichat de Nantua, Arbez Carme/Painlevé d’Oyonnax, La Plaine de l’Ain d’Ambérieu-en-Bugey et du collège Jean Rostand à Arbent, retrouvez ici notre communiqué de retour sur les luttes d’établissements 2021-2022. Et, là, notre tract de l’année dernière sur l’ouverture du lycée privé St Joseph à Oyonnax.

15 jours après la rentrée, que vous manque-t-il encore? Notre enquête

Profs, personnels de Vie scolaire, administratifs, AESH, infirmiers, AS Sco, Psy-EN.., Dans l’Ain, 15 jours après la rentrée, qu’en est-il? Dites-nous tout ici! Ce questionnaire ne vous prendra pas plus de 3 mn.

Agenda militant de septembre

Jeudi 22 septembre – 12h rassemblement devant le lycée polyvalent Rabelais de Dardilly, à l’occasion de la réunion des recteurs et rectrices d’académie dans cet établissement. Voir notre article complet ci-dessus.

Jeudi 22 septembre – réunion du pôle collège de la CGT Educ’action à Montreuil. Pour participer: nous écrire par mail. Réservé aux syndiqué.es.

Jeudi 22 septembre – réunion du pôle 1er degré de la CGT Educ’action en visio. Pour participer: nous écrire par mail. Réservé aux syndiqué.es.

Mercredi 21 septembre – Journée mondiale la Paix du 21 septembre. Plus que jamais, la CGT réclame la ratification, par la France, du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) qui loin de préserver la paix et la sécurité, participent à l’exacerbation des tensions. Lire l’article de la CGT avec l’intégralité de nos positions ici. Infos manifestations et rassemblements dans l’Ain à suivre.

Dimanche 25 septembre – de 11h à 18h au Marché couvert de Bourg-en-Bresse: vente exceptionnelle Emmaüs en soutien aux victimes des frontières: les groupes Emmaüs se mobilisent pour la paix et la liberté de circulation et de résidence et pour une citoyenneté universelle. Table ronde à 14h en présence de Emmaüs Roya, La Maison sésame de Calais, Tous migrants de Briançon, SOS Méditerranée. + d’infos ici et le programme de la table ronde là.

Jeudi 29 septembremanifestation pour les salaires (voir ci-dessus). Infos manifestations et rassemblements dans l’Ain et le Rhône:

  • 11h à LYON – Manufacture des Tabacs (direction Bellecour)
  • 14h à BOURG-EN-BRESSE – Champ de foire
  • 17h à VILLEFRANCHE SUR SAÔNE – place du Promenoir

Mercredi 05 octobre -réunion du collectif Vie Scolaire spéciale Aed en visio de 14h à 17h. Pour participer: nous écrire par mail. Réservé aux syndiqué.es.

Jeudi 06 octobre – réunion du pôle AESH de la CGT Educ’action en visio. Pour participer: nous écrire par mail. Réservé aux syndiqué.es.

Vendredi 07 octobre – AG des syndiqué.es de la CGT Educ’action de l’Ain à Ambérieu. Infos à suivre par mail aux syndiqué.es.