web analytics

YA BASTA: LE 24 JUIN ON RESSORT LES DRAPEAUX!

Publié par le 20 Juin, 2020

Les raisons de se mobiliser ne se comptent plus. On a fait un petit récap… Il y en a pour tou.tes:

  • POUR TOUT LE MONDE: un ministre absent aux réunions avec les organisations syndicales où il était prévu ; un pseudo plan d’urgence pour la rentrée; une répression inacceptable envers les personnels (notamment les syndicalistes) qui résistent aux réformes destructrices de ce ministre ; des enseignant.es traîné.es dans la boue à longueur de journée par les medias sans réaction appropriée du-dit ministre; pas de réponse convaincante sur les indispensables moyens supplémentaires que nous réclamons pour faire face à l’exceptionnelle prochaine rentrée ; des suppressions de postes qui continuent ; une exception douteuse dans les autorisations spéciales d’absences pour les personnels de l’Education Nationale (les personnes vulnérables continuent de bénéficier d’autorisations d’absence – trop aimable –, pas celles qui vivent avec une personne vulnérable – alors que dans le secteur privé, ces autorisations restent d’actualité et le télétravail toujours possible pour les salarié.es concerné.es) ; une volonté inquiétante de développer un télé-enseignement hybride à la rentrée de septembre alors que le confinement a montré que le télé-enseignement n’est PAS l’Ecole et génère la souffrance de tou.tes.
  • POUR LES ECOLES ET LES COLLEGES: une énième réorganisation brutale du travail sous des pressions hiérarchiques inacceptables et sans le temps suffisant pour organiser les modifications d’accueil dans les établissements ; un nouveau protocole sanitaire aussi inapplicable que les précédents et par-dessus le marché en opposition avec le décret (notamment sur le « 1 mètre de distance ») ; un dispositif 2S2C inégalitaire et sans moyens, maintenu malgré l’opposition; une proposition de loi insupportable sur les directeur.rices d’école, déjà surchargé.es de travail et prié.es en plus de gérer les « vacances apprenantes ».
  • POUR LES PERSONNELS AESH: pas de réponse aux revendications des AESH confronté.es à un statut quo inacceptable sur leurs rémunérations et leurs temps de travail. 

M. Blanquer entretient la pagaille à coups de mesures contradictoires et profite de la crise sanitaire pour remettre en cause l’Ecole publique et les statuts des personnels. ¡YA BASTA ! Le 24 juin, tou.tes dans la rue pour défendre le service public de l’Education !

BOURG-EN-BRESSE: 14h30 devant la DSDEN de l’Ain, 10 rue de la Paix

La CGT Éduc’action exige un plan d’urgence pour l’Education passant par une baisse significative des effectifs par classe. Cela passe par une campagne immédiate de recrutement et de formation de personnels statutaires. C’est possible en prenant des mesures simples comme déclarer admis·es les 8000 admissibles des concours internes. Le ministre refuse de le faire. Mais les besoins et les moyens existent! 

Communiqué intersyndical national 24 juin

Communiqué intersyndical ain 24 juin FO CGT SUD SNES SNUipp SE UNSA MNL01

 

AGENDA MILITANT COMPLET

  • Lundi 22 juin, Bourg en Bresse, 18h00 réunion du Collectif Solidarité Migrants kiosque du square Simone Veil (ex square des Quinconces) (amener chaise ou pliant)
  • Mercredi 24 juin, Bourg-en-Bresse, 14h30 devant la DSDEN de l’Ain, 10 rue de la Paix
  • Jusqu’au 4 juillet, Belley, musée éphémère du Bugey-monde. L’histoire populaire des migrations dans le Bugey: création cabano-sonore, trois expositions et quatre rencontres-ateliers pour célébrer les histoires plurielles et les pratiques culturelles et interculturelles existantes. Plus d’infos ici.