web analytics

Edito de mai/juin

Les salariés de l’usine Whirpool ont été sur le devant de la scène médiatique entre les deux tours. En devenant les symboles d’une France périphérique qui s’est désindustrialisée, ces salariés ont montré comment la fermeture d’une usine peut plonger dans le désarroi. Cette situation montre aussi l’échec des politiques menées par les gouvernements successifs qui, malgré les milliards donnés aux entreprises à travers le CICE et le pacte de responsabilité par exemple, n’ont pas enrayé les fermetures des usines dont  les actionnaires préfèrent délocaliser pour des raisons financières.

La colère se fait ressentir dans de nombreuses régions de France où la population se sent oubliée, délaissée ou déclassée. Cette colère se concrétise malheureusement par un vote FN et le département de l’Ain n’est pas en reste à ce niveau-là.

Lire La Suite

Le 1er mai 2017 : tous dans la rue!

La CGT appelle l’ensemble des salariés, les retraités, les privés d’emploi à participer dans l’unité la plus large aux différents rendez-vous dans l’Ain le 1er mai 2017

Bourg en Bresse 10H30 Champ de foire

Belley 10H Place des Terreaux puis fête des travailleurs à Anglefort

Oyonnax 10H devant l’UL 34 rue du Paradis

Lagnieu 10H salle derrière la Marie

Lire La Suite

Edito d’avril

Le thème de l’école n’est pas, à proprement parlé, une priorité des candidats à l’élection présidentielle. Maintenant que les affaires qui ont pollué la campagne sont passées au second plan, les candidats ont pu égrener les mesures principales de leur programme.

Si les mesures pour lutter contre le chômage sont bien sûr en première ligne, les mesures autours de l’éducation et la formation, la lutte contre l’échec scolaire, la lutte contre les inégalités scolaires…sont reléguées au deuxième voire au troisième plan. Pourtant, quand on voit les événements qu’a connu le lycée Suger en Seine St Denis, on peut se dire que redonner du sens à l’Ecole n’est pas totalement absurde, que redonner à des jeunes la soif d’apprendre, d’être curieux et de partager avec d’autres jeunes, non décidément, rien n’est absurde dans tout cela et de surcroit quand ne cesse d’augmenter le nombre d’individus qui, après un parcours chaotique, sont exclus de notre société. Quand cette exclusion touche des jeunes de moins de 25 ans, on se dit qu’il y aurait des mesures à prendre pour éviter de laisser des jeunes sur le bord du chemin !

La menace pèse aussi pour l’enseignement professionnel avec des lycées professionnels qui ferment leur porte comme le LP Martin Luther King dans Lyon 9ème qui a le malheur de se trouver sur un secteur en pleine gentrification. De plus, certains candidats, au nom de la régionalisation de la carte de formation, évoque, à demi-mot, le transfert des personnels enseignants aux Régions

Lire La Suite